La gestion des risques NRBC

NRBC

Face à des risques terroristes grandissants, depuis une trentaine d’année, la France se prépare à faire face à une menace de type Nucléaire Radiologique Biologique et Chimique. Pour cela différents plans gouvernementaux spécifiques sont élaborés afin de répondre au mieux à ces dangers : Biotox, Piratox, Piratome.

Malheureusement, l’actualité récente est là pour nous rappeler que le risque Nucléaire, Radiologique, Biologique ou Chimique est bien présent et que tout le territoire national est concerné. Malgré son éloignement et son insularité, la Réunion ne peut être exclue de cette menace. Les dangers sont réels et il convient de s’y préparer.

Les mesures, déclinées au niveau zonal et départemental, visent à prévenir, coordonner et mettre en place un ensemble de structures et de moyens appropriés en fonction du risque. Ainsi des dispositifs spécifiques sont mis en place pour répondre à des attentats massifs utilisant des agents infectieux, des agents chimiques ou nucléaires.

NRBC

En tant qu’acteur incontournable de cette prise en charge, le SAMU 974 participe et collabore à la mise en place de ces différents plans de sauvegarde. Il intervient sur l’ensemble de la zone de défense civile de l’Océan Indien, comprenant notamment l’île de la Réunion et Mayotte. Basé au sein de l’hôpital de référence, le CHU Félix Guyon, le SAMU 974 est responsable de la gestion du matériel NRBC et en assure le déploiement dans les délais les plus brefs possibles. Ce matériel comprend deux unités de décontamination fixe et mobile, des tenues complètes de protection ainsi que de très nombreux antidotes.

La doctrine d’intervention, de secours et de soins doit être en permanence améliorée en tenant compte de l’expérience accumulée lors des exercices. La logistique doit faire l’objet d’une attention particulière et les délais d’intervention doivent être réduits au possible. Mais c’est aussi l’effort de formation des acteurs de tous niveaux qui doit être renforcé notamment pour les acteurs de premières lignes que sont les SMUR, les Urgences, les Réanimations…

Dans le domaine des catastrophes, et plus encore dans le domaine du NRBC au regard de la complexité des prises en charge, prévenir vaut mieux que guérir…

Les commentaires sont fermés.