L’assistant de régulation médicale

SAMU 974

 

L’Assistant de le Régulation Médicale (ARM), anciennement et encore couramment appelé Permanencier Auxiliaire de Régulation Médicale (PARM), est l’assistant du médecin régulateur du SAMU. Il travaille continuellement dans la salle de régulation du SAMU avec des instruments de radiocommunications et de bureautiques informatisés dont la maîtrise est indispensable.

L’ARM accueille et localise les appels téléphoniques qui arrivent sur les lignes du 15 et 112 pour notre SAMU, dans un contexte d’urgence évalué en lui transmettant des informations synthétiques et fidèles. Ceci implique une connaissance de la terminologie médicale, des gestes de premiers secours, de la géographie de l’île et de toutes ses particularités. il gère le flux et moyens définis par le médecin régulateur, en assurant la traçabilité jusqu’à la fin de la prise en charge du patient.

 

SAMU 974

 

En cas de situations exceptionnelles (plan de secours, plan Orsec …), les Assistants de Régulation Médicale assurent la transmission des alertes. Hors des murs de l’hôpital ils assurent également, dans un véhicule Poste de Commandement, les missions de régulation identiques à celles réalisées au sein de CRRA …

L’écoute, l’empathie, et l’anticipation sont des qualités que l’ARM doit mettre en oeuvre quotidiennement, et même lorsque la situation est lourde émotionnellement.

L’ARM est bien le premier maillon de l’Aide Médicale Urgente, véritable « bras droit » du médecin régulateur avec qui il travaille en binôme quotidiennement, ce qui implique une grande disponibilité ainsi que des contraintes horaires importantes.

 

SAMU 974

 

Avec la mise en place de nouveaux outils de communication (téléphonie avancée, logiciel, réseau radios numériques), notre service a aussi mis en place de nouvelles fonctions représentées par le superviseur. Ce superviseur est l’encadrant de premier niveau des ARM. Son rôle est de piloter et de suivre au quotidien l’activité de l’équipe et de garantir les objectifs de bon fonctionnement. Il doit analyser et optimiser l’activité, suivre les indicateurs de cette activité au quotidien mais aussi par tranche horaire.

Il contribue également à la mise en place des procédures de qualité et de certification, il participe à l’élaboration et à la déclinaison des dossiers institutionnels en rapport avec la régulation médicale. Le superviseur organise le fonctionnement, l’entretien, la maintenance et le contrôle des matériels au sein de la régulation. Enfin, il intervient pour assister ou suppléer les Assistants de Régulation Médicale en cas de problème majeur, de circonstance exceptionnelle (accident de grande ampleur) ou de sollicitation importante du CRRA.

 

SAMU 974

 

Le superviseur doit faire preuve d’initiative et de pouvoir décisionnel, de qualité d’écoute et d’aisance relationnelle pour optimiser la coordination opérationnelle de l’équipe de régulation et son articulation avec les différents partenaires du service.

Les commentaires sont fermés.