Situations sanitaires exceptionnelles et médecine de catastrophe

Cyclone

De cause naturelle ou accidentelle, une catastrophe se caractérise par son caractère imprévisible et sa brutalité. Elle conduit à un afflux massif de victimes, régulées ou non, ainsi qu’à un débordement des structures sanitaires immédiatement disponible.

Dans le cadre des plans de secours, deux types de dispositifs sont pilotés par la préfecture de la Réunion et son état major de zone, dispositifs dans lesquels le SAMU 974 a une place essentielle :

- Les dispositifs généraux ORSEC comme le plan ORSEC, l’organisation du Centre Opérationnel de la Préfecture, le secours à « nombreuses victimes » (NOVI), le plan blanc élargi,…
- Les dispositifs ORSEC spécifiques pour faire face à un risque particulier à notre île comme les plans « cyclone », « volcan-Piton de la Fournaise », « Chikungunya et Dengue », « aérodromes de la Réunion », ou encore comme les Plans Particuliers d’Intervention (centrale EDF-Péi, SRPP,…).

Zpx8ITdh

Le SAMU 974 est localement l’acteur essentiel de la prise en charge médicale de ces situations exceptionnelles, aidé en cela par les quatre SMUR de la Réunion. Ils disposent :

- d’équipes médicales et paramédicales rompues et formées à la prise en charge des urgences.
- de moyens spécifiques : postes sanitaires de 2ème et de 1er niveau, de PMA, d’unités de décontamination fixes et mobiles, d’équipements de protection individuelle, d’antidotes,…
- d’une Cellule d’Urgence Médico-Psychologique (CUMP)

Le SAMU peut également faire appel aux compétences de l’Institut de Médecine Légale du CHU en matière d’identification des victimes en grand nombre.

Tous les deux ans, sous l’égide de l’Université Victor Segalen Bordeaux 2, la Capacité de Médecine de Catastrophe et le Diplôme Universitaire de « Désastres Sanitaires » à destination des infirmiers sont organisés au sein du service.

L’actualité de ces dernières années nous montre que nul n’est à l’abri d’une catastrophe : accidents industriels, maladies émergentes (grippe aviaire, coronavirus et SRAS,…), attentats, risques NRBC, etc… La crise sanitaire exceptionnelle du Chikungunya à la Réunion nous a rappelé douloureusement que nous devions tous être concernés.

Les commentaires sont fermés.